Programmation 2013-2014
Du 16 janvier au 22 février

 
 Manon Labrecque | objets de cris et de vents

Le croisement de l’inanimé et de l’animé occupe une place de choix dans la pratique multidisciplinaire et protéiforme de l’artiste Manon LaBrecque. Avec l’exposition Objets de cris et de vents, elle poursuit ses explorations en sculpture cinétique et sonore en présentant des formes gonflables qui s’animent grâce à des ventilateurs de soufflage et à des interactions avec des mécanismes en bois motorisé. L’artiste a puisé dans la vaste morphologie du vivant (protozoaires, insectes, algues, mammifères et représentants de la surprenante faune abyssale) pour façonner ces formes aux comportements quasi vivants qui constituent une sorte de bestiaire fabulé. Épurés et rendus dans une forme simple, ces objets se meuvent et se transforment sous l’action des ventilateurs et les mécanismes. Les créatures hybrides n’existent donc pas en vase clos, car elles sont étroitement et visiblement liées aux dispositifs qui les animent avec un souffle et une dynamique machinaux. Il s’agit d’une sorte d’expérience du vivant où des formes instables se déploient sous l’influence de forces venant du dehors, un microcosme qui émerge grâce à l’interaction du mécanique et de l’organique et dans lequel tout apparaît régi par un semblant d’ordre. Pourtant, dans ces formes qui se gonflent, se dégonflent et qui font naître d’étranges cris, chuchotements et sifflements, il y a quelque chose d’insondable, un être-là sans finalité qui est au cœur même du vivant. Devant cette étrange performance microcosmique, le spectateur est renvoyé à son propre corps et à ses états intérieurs tout aussi instables et variables, tout aussi soumis à des forces extérieures qui agissent sur eux.

Bernard Schütze

Manon LaBrecque tient à remercier le Centre Clark, Natacha Chamko, Peter King et Yan Giguère de l’Atelier Clark, le Centre Turbine (résidence d’exploration 3D) et le Conseil des Arts du Canada

Circuits électroniques conçus et réalisés par Diane Morin